Fuite d’un dossier d’instruction complet portant sur un cybergang de trafic de faux chèques sur le deepweb

Le chef du cybergang blackmarket French Market Place (FMP), AlphaOmega avait été arrêté dans le cadre d’une enquête sur un réseau de faux chèques. Il aurait fait fuiter sur le deepweb l’ensemble du dossier d’instruction…

 

Attention conformément à la législation française aucun lien ni moyen d’accéder aux données de cette fuite ne sera apporté ici,
nous ne relayons ici que le fait d’une probable fuite, aucune information n’a été confirmée pour le moment donc les faits suivants relatés ici sont à prendre avec des pincettes

French Market Place

Les faits suivants sont relatés par les membres d’un forum et ne saurait refleter la réalité ou le contenu du dossier (dont nous n’avons bien évidemment pas pris connaissance poru des raisons légales) :

 

Le blackmarket French Market Place était une plateforme majeure de la cybercriminalité francophone sur le deepweb. Issu de la scission du réseau FrenchDeepWeb à qui il était reproché de ne pas favoriser le business, French Market Place (FMP) avait été crée par AlphaOmega et Cyb0rg, des cybercriminels connus du milieu afin de gérer leur propre réseau et mettre fin au monopole de FrenchDeepWeb. AlphaOmega de loin le plus influent des deux coadministrateurs, était réputé pour la production de faux chèques quasiment à l’échelle industrielle.
Seulement voilà, à la suite de son arrestation, celui-ci n’avait plus donné de signe de vie jusqu’au 23 octobre 2018 où son compte aurait posté… l’intégralité du dossier d’instruction concernant son réseau !

 

Un leak exceptionnel

Le dossier d’instruction contiendrait bien tous les actes d’enquêtes mais également les tribulations liées à la construction du blackmarket FMP, les rivalités entre les acteurs de la cybercriminalité française, jusqu’aux conflits amoureux d’AlphaOmega à travers les écoutes.

On pourrait alors retracer le cheminement des différents protagonistes du réseau et les traces suivies par les enquêteurs pour procéder aux différentes arrestations ainsi que les réquisitions effectuées pour arriver à ce résultat même si en réalité il semblerait que les têtes du réseau aient été très négligeant au point de faire des achats personnels avec leur propre carte bancaire servant à blanchir les fonds.

 

 

Si cela s’avère vrai, ce serait  une première en France, pour rappel l’affaire la plus similaire que nous ayons à ce sujet était la fuite du dossier d’instruction belge de l’affaire Dutroux sur Wikileaks.1)https://www.la-croix.com/Archives/2010-08-27/Wikileaks-choque-les-Belges-en-publiant-le-dossier-Dutroux-_NP_-2010-08-27-384081. Au vu des sécurités déployées  pour protéger ces données il y a fort à parier qu’elles sont surtout l’objet d’une fuite de l’une des parties, le dossier d’instruction pouvant être communiqué aux parties par l’intermédiaire de leurs avocats néanmoins l’article 114-1 du code de procédure pénale est clair à ce sujet :

 

Sous réserve des dispositions du sixième alinéa de l’article 114, le fait, pour une partie à qui une reproduction des pièces ou actes d’une procédure d’instruction a été remise en application de cet article, de la diffuser auprès d’un tiers est puni de 10 000 € d’amende.

 

 

Bien évidemment pour des raisons légales nous ne donnerons aucun lien de ce dossier ni comment y accéder, cette fuite pourrait se révéler au final être un canular donc prenez cet article avec précautions …

Reférences   [ + ]

1.https://www.la-croix.com/Archives/2010-08-27/Wikileaks-choque-les-Belges-en-publiant-le-dossier-Dutroux-_NP_-2010-08-27-384081

Laissez un commentaire

Contactez-nous

Nous vous répondrons par mail le plus rapidement possible !

Veuillez taper puis appuyer sur Entrée pour rechercher