Un youtubeur risque la prison pour avoir fait manger du dentifrice à un SDF

Le youtubeur espagnol âgé de 19 ans ReSet  a été relaché suite à la remise d’une caution mais risque la prison après avoir fait ingérer du dentrifice à un SDF pour une vidéo Youtube …

 

Dans la vidéo suivante incriminée on voit le youtubeur piéger les gateaux avec du dentifrice avant de l’offrir à un SDF.

 

Un mépris total des sans-abris

La vidéo postée en janvier 2017 est filmée dans les rues de Barcelone et a depuis été supprimée après des milliers de vues. Le youtubeur Kanghuan Ren dit ReSet, quant à lui compte 1,2 million d’abonnés et s’est amusé à traffiqué plusieurs gateaux de marque Oréo en remplaçant la crême par du dentifrice puis il est volontairement entré dans un supermarché pour faire croire qu’il venait de les acheter afin d’amadouer à la sortie un SDF Gheorge L, sans abri de 52 ans.

Le youtubeur s’est fendu d’un commentaire cinglant :

« Peut-être que j’ai dépassé un peu les limites, mais regardez l’aspect positif : ça l’aidera à garder ses dents propres. Je pense qu’il ne les avait pas lavées depuis qu’il était devenu pauvre. »

Le SDF lui affirme être tombé malade à la suite de ces faits… Le youtubeur  est donc revenu le voir dans une nouvelle vidéo en lui donnant un peu d’argent en affirmant que « les gens prenaient trop à cœur les blagues faites dans la rue à des mendiants » et que  « Si je l’avais fait à une personne normale, ils n’auraient rien dit »…

Selon l’article d’El Pais cité ci-dessus, le vidéaste serait revenu une troisième fois en lui proposant 300€ contre son silence !

 

 

 

Des poursuites engagée pour « violation de l’intégrité morale »

Durant cette troisième rencontre un passant aurait appellé la police municipale de Barcelone qui se serait alors rendu sur place et se serait saisi de l’enquête via le procureur de la ville.

Celui-ci requiert donc deux ans de prison et une amende de 30 000 euros contre le youtubeur  pour « violation du respect de l’intégrité morale » avec constitution de partie civile du conseil municipal de Barcelone considérant qu’il s’agissait d’une « forme grave de harcèlement ».

En attendant l’auteur de ces faits a été libéré sous caution moyennant 2 000 euros.  Soit, ironiquement, à peu près ce qu’il avait gagné grâce sa première vidéo canular, une caution donc modeste aux yeux de ses revenus.

Espérons d’une part que cette tendance ne s’étende pas en France et que ces faits restent marginaux. Aujourd’hui la course à la popularité et les revenus apportés par la plateforme youtube contraignent certaines personnes à se vautrer dans l’abjection la plus totale pour faire le pleins de vues, rappellons qu’un cas similaire avait déjà eut lieu aux états-unis ou un homme s’était fait tiré dessus par sa compagne dans le cadre d’une vidéo youtube en ayant émis l’hypothèse qu’un simple livre allait le protéger1)http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-couple-de-youtubeurs-veut-prouver-qu-un-livre-peut-stopper-les-balles-un-mort-29-06-2017-7098177.php

 

Pour en savoir plus :

https://elpais.com/ccaa/2018/04/16/catalunya/1523897915_664506.html

Reférences   [ + ]

1.http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-couple-de-youtubeurs-veut-prouver-qu-un-livre-peut-stopper-les-balles-un-mort-29-06-2017-7098177.php

Leave a Comment

Contactez-nous

Nous vous répondrons par mail le plus rapidement possible !

Start typing and press Enter to search