Australie : un algorithme pour anticiper les futurs crimes

Prévoir à l’avance la réalisation de crimes comme dans Minority Report a toujours été un fantasme dans le milieu judiciaire mais désormais avec un algorithme informatique c’est possible en Australie…

 

En Nouvelle-Galles-du-Sud, le News South Wales Police Force a  mis en place un système algorithme supposé anticiper la commission de crimes  à l’avance commis par une étude approfondie des primo-délinquants. Son nom, le STMP pour Suspect Targeting Management Plan.

Pour cela  une équipe est chargée d’évaluer chaque profil de primo-délinquant et en rentre les informations dans le STMP sur la base de renseignements concernant des comportements et activités suspectes. De là le STMP est chargé de calculer la probabilité que chaque personne ciblée commette une infraction. En ressort un classement de dangerosité de chaque individu et une surveillance par les autorités de ces derniers.

 

Ce dispositif a été vivement critiqué par la Youth Justice Coalition  dans un rapport1)Lien complet du rapport : http://apo.org.au/system/files/116176/apo-nid116176-460441.pdf qui constate une surveillance disproportionnée des jeunes ciblés et en conclusion indique :

Cela entraîne des relations policières négatives, car la police les traite comme des délinquants à risque plutôt que comme des enfants et des jeunes à risque.2)« This results in
negative police relations as police treat them as risky offenders rather than as children and young people
at risk. »

 

Pire encore elle met en alerte contre les dérives racistes du SMTP :

La figure 1 ci-dessous montre que, sur les 213 personnes participant au STMP au cours de l’année 2015, 94 (44,1%) ont été identifiées
comme aborigène ou insulaire du détroit de Torres. Les aborigènes et les insulaires du détroit de Torres sont significativement surreprésentés en tant que cibles STMP.

 

 

En France peu de chances qu’un tel système voit le jour au vu de nos lois encadrant le « fichage » et de la surveillance de la CNIL chargée d’éviter ce genre de dérives. A fortiori la collecte des données ethniques du STMP serait pour le moment totalement illégal en France3)https://www.cnil.fr/fr/statistiques-ethniques-quel-cadre-legal

 

 

Reférences   [ + ]

1.Lien complet du rapport : http://apo.org.au/system/files/116176/apo-nid116176-460441.pdf
2.« This results in
negative police relations as police treat them as risky offenders rather than as children and young people
at risk. »
3.https://www.cnil.fr/fr/statistiques-ethniques-quel-cadre-legal

Leave a Comment

Contactez-nous

Nous vous répondrons par mail le plus rapidement possible !

Start typing and press Enter to search